Bonjour,   s'identifier Votre panier : 0 article
 
     
 
Broderie perlée
Historique |  Points |  Pour aller plus loin
 
     
     
 
Beauvais
Historique |  Points |  Pour aller plus loin
 
     
     
 
Broderie fil
Historique |  Points |  Pour aller plus loin
 
     
     
 
Broderie fil - Historique

La broderie possède une histoire si riche que l’on retrouve les mêmes points chez les brodeurs et brodeuses du monde entier qui ont imaginé un vocabulaire au-delà des frontières de l’espace et du temps.

Si les motifs, ornements et façons de travailler varient beaucoup d’un endroit à l’autre, les points de broderie restent toujours les mêmes ; le langage des points est ainsi constamment interprété par les brodeurs contemporains qui créent des œuvres nouvelles tout en restant inscrits dans la tradition.

La preuve que l’on cousait d’une façon ou d’une autre avec du fil et des aiguilles en os et bronze, date de 3000 avant JC.

Les plus anciennes broderies dont on ait connaissance proviennent de l’Egypte du XVI ème siècle avant JC. Il s’agit de chiffres brodés avec un gros fil brun sur du linge conservé grâce au climat sec du désert. Les Egyptiens étaient d’habiles brodeurs, en effet ils recouvraient les statues de personnage de broderies réalisées en cuir et petites perles. Les Babyloniens, Perses, Phéniciens et les Syriens utilisaient aussi ces techniques.

Au premier siècle de notre ère, dans des tombes Coptes, on trouve des tissus brodés de motifs simples sous les formes les plus élémentaires au point avant, arrière, et au point de croix. Cela servait à décorer le drap grossier utilisé comme vêtement funéraire.

Mais les sources les plus sûres remontent au VI ème siècle après JC. A l’époque Byzantine, empereurs et hommes d’églises aimaient porter des vêtements brodés fastueusement avec fils d’or et d’argent, incrustations de perles et pierres précieuses, souvent inspirés de modèles perses.

Les points de nœud, passé plat et chaînette, trouvés sur des tissus de pays aussi divers que la Russie et la Grèce, témoignent des relations commerciales complexes qui existaient dans le monde antique. La Chine a également une longue histoire de la broderie, avec beaucoup d’exemples d’ouvrages représentant des scènes complexes illustrant fleurs, fruits et paysages ; mettant en œuvre une grande variété de points, encore bien préservés mille ans après leur création.

La plus vieille broderie anglaise qui ait survécu date du X ème siècle ; c’est un vêtement ecclésiastique exécuté en fil argenté et soies de couleur. Quoique mal préservé, il n’en démontre pas moins un haut degré de savoir faire déjà pratiqué par les artisans en broderie de l’époque.

La broderie profane, souvent commandée par les chevaliers ou les nobles pour représenter divers événements particuliers auxquels ils avaient pris part, utilisait des fils peu coûteux et des points simples. Le plus célèbre de ces ouvrages est « La tapisserie de Bayeux », faite par un groupe d’artisans anglais du XI ème siècle ; elle relate sur 70 mètres, en séquence, la conquête normande de l’Angleterre.

Cependant c’est la Renaissance qui marque l’époque triomphale de la broderie, spécialement à Venise et à Gênes, grâce aux modèles inspirés par Léonard de Vinci et Raphaël. Néanmoins, du XIV ème au XVI ème siècle, la qualité de la broderie ecclésiastique fut sur le déclin. On utilisa des points plus rapides et l’aspect d’ensemble se fit plus grossier.

Le XVI ème siècle connut une renaissance de l’intérêt pour la broderie domestique.

Des livres de modèles de broderie devinrent extrêmement populaires pendant cette période.

Les liaisons commerciales avec la Chine et l’Inde influencèrent également les motifs de broderie. En ce qui concerne l’Asie, nous avons des exemples de broderies chinoises de la première et deuxième dynastie des Han (206 avant JC). Telles ces broderies précieuses que l’on retrouve sur des kimonos féminins du XVII ème et du XVIII ème siècle.

Les périodes baroque et rococo se sont également imprégnées de ces motifs issus de voyages commerciaux.

Faire un échantillon de broderie faisait partie de l’éducation d’une jeune fille, on trouve de nombreux exemples à partir du XVI ème siècle.

Présentant le travail en bandes ou au hasard sur tout tissu, ce type d’ouvrage comprenait une importante variété de points.

Mais on ne s’adonna réellement à la broderie comme passe temps qu’au XIX ème siècle. Ce siècle a vu la renaissance de l’intérêt pour les styles de broderies traditionnels et certains artistes contemporains comme Gada Amer, s’en servent dans leurs travaux. La broderie a donc un bel avenir devant elle !

 
     
     
 
Quelques créations au hasard       En voir plus
 
  Disponible
 
  Bonne année, carte de voeux à broder  
  Bonne année,...
11,00
 
 
  Disponible
 
  Reine, pochette avec bande cuir or  
  Reine, pochette...
15,00
 
 
  Sur mesure
 
  Armelle, toile textile prénom brodé personnalisée  
  Armelle, toile...
70,00
 
 
  Sur mesure
 
  Black party, sac noir fermoir style porte monnaie  
  Black party,...
45,00
 
 
  Sur mesure
 
  Noces, coussin brodé cadeau de mariage  
  Noces, coussin...
250,00